Mimmi Kotka, la Force Suédoise

Communauté
15/04/2020
2 likes 2 shares

 

Mimmi, c’est avant tout un grand sourire, tout le temps, sur et hors des chemins. La Suédoise s’est révélée au grand public en 2016 en remportant la CCC®, finissant 14ème au scratch. L’année suivante, elle retourne à Chamonix et remporte la TDS® à la 10ème place au scratch. De nature discrète, elle s’est imposée comme l’une des meilleures ultra-traileuses de ces dernières années. Sur les 33 courses auxquelles elle a participées, elle totalise 22 podiums dont 15 victoires. Cela fait d’elle la 12ème cote ITRA du classement mondial féminin, et 2ème cote chez les suédoises. Cette année, elle s’alignera sur l’UTMB®, complétant un plateau très relevé.

Palmarès :

  • Victoire sur la CCC® 2016
  • Victoire sur la TDS® 2017
  • Victoire sur le MIUT 2018

 

 

- As-tu débuté une activité physique inédite durant cette période de confinement ?

Je fais des footings plus courts autour de la maison et du home trainer. Mais ce n'est pas grand-chose comparé à la "normale". Ce n'est pas grave, nous devons nous adapter à cette situation et nous entraider comme une communauté. Il faut prendre du recul sur l’entraînement en ce moment.

 

- Y a-t-il quelque chose que le grand public ignore de toi ?

Que je suis une excellente rénovatrice/décoratrice de maisons. Mon mari et moi avons rénové des appartements, des maisons de vacances et une villa. C'est un intérêt énorme et nous faisons tout nous-mêmes. Donc, vous pouvez me demander comment couler une dalle en béton, plâtrer les murs et poser des carreaux. 

 

- Ta meilleure astuce en cas de « coup de moins bien » durant une course ?

Manger. De préférence quelque chose qui ne vous rend pas malade…

 

- La pire chose à faire la veille d’une course ?

Oh, à part ne pas dormir parce qu’on est trop nerveux... Stresser de ne pas dormir parce qu’on est trop nerveux ! Pas d’inquiétude, ça ira bien dès que l'adrénaline de la course se déclenchera, peu importe si on a mal dormi la veille.

 

- Quel est ton plat préféré ? Ta pornfood préférée ?

Du saumon fumé, des pommes de terre et une sauce à l'aneth, un crumble aux baies fait maison comme dessert aussi, s'il vous plaît ! Mais il y a tellement d’aliments savoureux, et la nourriture française est si bonne, un croissant chaud, oh mon...

 

- Ton groupe préféré et la chanson que tu écoutes en cachette ?

Chez nous, le dieu de la musique est un artiste qui s'appelle Panda Da Panda, oui, vous n'avez jamais entendu parler de lui, j'en suis sûr. C'est un artiste électro suédois et un poète qui chante avec un fort accent du sud. Et Robyn, tout ce qu'elle fait est bon. 

 

- Une passion/hobby qui n’a aucun rapport avec le trail running ?

La cuisine, c'est la médiation et la joie de vivre au quotidien. Je suis une gourmande en très bonne santé !

 

- Y a-t-il un athlète élite de trail running qui t’inspire dans ta pratique ?

Ils sont trop nombreux pour être mentionnés ! Mais j'ai eu le plaisir de rencontrer et de me lier d'amitié avec certaines coureuses de trail et d’ultra-trail, alors je suis tout le temps inspirée. Mais Rory Bosio est spéciale, sa personnalité pétillante et ses résultats exceptionnels à l'UTMB® sont plus qu'inspirants.

 

- Quel est le plus beau souvenir de ta carrière ?

Impossible à choisir, mais la ligne d’arrivée à Chamonix durant la semaine de l’UTMB® est toujours un moment spécial.

 

- Un rituel particulier avant une course ?

Oui, j’ai des vêtements et des équipements spéciaux qui sont mon « kit de course », les utiliser signifie que les choses sérieuses commencent.

 


Vous pourriez aussi aimer