Conseils équipement

Préparez et testez votre matériel

Le choix d’un équipement adapté est un facteur clé de succès pour votre course. L’ultra-endurance nécessite une préparation minutieuse, y compris dans la sélection du matériel à prendre avec soi.

Au mois d’août dans le massif du Mont-Blanc, il peut faire très chaud (plus de 30°C), mais il peut aussi faire très froid (jusqu’à -10°C ressenti au-dessus de 2000m), pleuvoir, grêler ou même neiger. Votre matériel doit vous permettre d’affronter tous types de conditions et de pouvoir passer une à deux nuits sur le parcours, selon votre vitesse de progression. En cas d’incident, votre matériel doit aussi vous permettre d’attendre les secours dans des conditions de sécurité suffisantes.

L’UTMB® impose un matériel obligatoire que tous les coureurs doivent avoir en permanence avec eux sous peine de pénalité. Des contrôles sont effectués durant les courses. Nous ne pouvons qu’encourager les coureurs à prendre aussi avec eux le matériel fortement recommandé, ainsi que le matériel conseillé. Il est essentiel d’adapter votre matériel à votre réalité, de le tester lors de sorties d’entraînement dans des conditions variées et d’emporter tout ce qui vous sera utile et nécessaire. Le poids est un enjeu, mais ne soyez pas trop minimaliste. Optimisez vos chances de réussite et vos performances grâce à des choix judicieux.

Matériel obligatoire
FAQ matériel obligatoire

FAQ matériel obligatoire

Est-ce que le matériel obligatoire est vraiment obligatoire?
Oui. Vous devez avoir votre matériel obligatoire sur vous ou dans votre sac pendant toute la durée de la course.

Est-ce que la liste du matériel obligatoire est la même pour toutes les courses ?
La liste du matériel obligatoire est présente dans le Règlement UTMB® / CCC® / TDS® / OCC. Elle est identique pour tous les coureurs sur l’UTMB®, la CCC® ou la TDS®. Des aménagements ont été faits pour les coureurs de l'OCC.
Le matériel obligatoire pour prendre part à la PTL® est différent, la liste se trouve ici.

Est-ce que le matériel obligatoire sera contrôlé ? Quand ?
Le matériel obligatoire sera contrôlé lors de la remise des dossards, il pourra aussi l'être durant la course. Il est de votre responsabilité de le conserver intégralement avec vous, durant toute la course.

Qu’est-ce que je risque si je n’ai pas tout mon matériel obligatoire sur moi ?
Les commissaires de course présents sur la place de départ et en divers points du parcours seront habilités à contrôler votre matériel obligatoire. En cas d'absence de matériel de sécurité - pas de réserve d'eau d'une contenance minimum de 1l, pas de veste, aucune lampe, pas de couverture de survie - la disqualification est immédiate. Ce n'est pas une punition mais une mesure de prévention pour éviter une situation pouvant mettre le coureur en danger.

Téléphone mobile

Pourquoi mon téléphone doit avoir l’option « international » ?
La course passe par 3 pays, donc l’option « international » est obligatoire pour qu’on puisse vous joindre ou que vous puissiez téléphoner en cas de problème.

Mon téléphone n’a pas l’option « international », comment faire ?
Vous devez contacter votre opérateur téléphone pour modifier votre forfait temporairement en ajoutant l'option qui vous permettra de téléphoner et de recevoir des appels ou sms depuis l'étranger. Si cette solution n’est pas possible, vous pouvez emprunter le téléphone votre compagne/compagnon/enfant/ami qui possède l'option internationale, le temps de la course. Dans ce cas, nous pouvons modifier le numéro sur votre inscription même le jour de la course. Ce qui nous importe, c'est d'avoir le bon numéro pour pouvoir vous contacter en cas de problème avant la course (modification heure de départ, alerte météo) ou pendant la course (vous n'êtes pas passé au dernier point de contrôle, changement des barrières horaires pour cause de météo etc.)

Quel est le numéro à appeler en cas d’urgence ?
Le numéro du PC Course est le +33 4 50 53 47 51. Il vous sera également communiqué dans la newsletter spéciale « Sécurité » dans le courant de l’été et il sera inscrit sur votre dossard.

Pourquoi dois-je garder mon téléphone allumé pendant la course ?
En cas d'arrêt de la course, gardez votre téléphone allumé pour recevoir les informations de la course. L'organisation doit pouvoir vous joindre en toute circonstance, y compris avant et après la course, en cas de mauvaises conditions, d'imprévus.
Pour ceux qui craignent d'être dérangés par la sonnerie en course, mettez-le en mode silencieux et ne conservez qu'une "alerte SMS".

J’ai changé de numéro de téléphone, comment faire pour que vous ayez le nouveau ?
Vérifiez que le numéro de téléphone mobile que vous avez indiqué dans votre fiche d’inscription est bien celui du téléphone que vous emporterez durant la course. Vous pouvez contrôler et modifier par vous-même, si nécessaire, votre fiche d'inscription sur www.ultratrailmb.com.

Est-ce que je pourrai recharger la batterie de mon téléphone pendant la course ?
Il ne sera pas possible de charger son téléphone sur les ravitaillements donc chargez votre téléphone avant de prendre le départ. Il est vivement conseillé de minimiser l’utilisation de votre téléphone pendant la course, désactiver les options non nécessaires comme le bluetooth et la 3G.

Des conseils complémentaires ?
Vous pouvez mettre votre téléphone portable dans un sachet étanche pour ne pas risquer qu’il prenne l’eau en cas de mauvais temps.
Il existe des téléphones résistants à l’eau, aux chocs et à la poussière (norme IP57), avec très grande autonomie.
Pré-enregistrez les numéros d’appel d’urgence : SOS ALERTE : France 112, Italie 118, Suisse 144.

Gobelet personnel 15cl minimum (bidons exclus)

A quoi va servir ce gobelet ?
Afin d’éviter le gaspillage de gobelets en plastique jetables sur la course, chaque coureur doit se munir d’un gobelet d'une contenance minimale de 15 cl pour être servi en boissons sur les ravitaillements.

Est-ce que je peux utiliser un gobelet non conventionnel, comme une brique de jus d’orange ?
Sur le principe oui, certains coureurs trouvent cette solution simple, ultra légère, ultra compact dans la poche. Il faut bien vérifier quand même que votre fond de brique de jus d'orange soit assez solide, ne se déchire pas en route à force d'être manipulé et résiste à la chaleur pour boire une soupe.

Réserve d'eau minimum 1 litre

Pourquoi dois-je prévoir une réserve d’eau d’1 litre ?
Nos courses sont des courses en semi autonomie, il n’y a pas de ravitaillement tous les kilomètres ni de fontaine donc vous devez être autonome d’un point de ravitaillement à un autre. Vous devez également être autonome en cas de problème, avoir suffisamment d’eau pour vous hydrater le temps que les secours arrivent.

Deux lampes en bon état de marche avec piles de rechange pour chaque lampe

Pourquoi 2 lampes sont obligatoires ? Une seule lampe ne suffit pas ?
Non, une seule lampe ne suffit pas, vous devez avoir une lampe de secours dans le cas où la première lampe tombe en panne, se casse etc.

Est-ce que je dois prendre des piles de rechange pour les 2 lampes ?
Oui

Est-ce que je pourrai déposer mes piles usagées aux ravitaillements ?
Oui ! Sur chaque ravitaillement, vous trouverez une boite dans laquelle mettre vos piles usagées. Si vous ne trouvez pas cette boite, demandez aux bénévoles !

Est-ce qu’il y aura des personnes pour m’aider sur le parcours si j’ai un problème avec l’une de mes lampes ?
Oui, notre partenaire Petzl sera présent aux ravitaillements des Chapieux et de Trient (UTMB® et CCC®), et au ravitaillement des Contamines (TDS®), avec une assistance lampes : remplacement des piles usagées et des lampes défectueuses.

Couverture de survie de 1,40m x 2m minimum

En quoi est-ce qu’une couverture de survie est utile alors qu’il y a des postes de secours sur le parcours ?
La couverture permet de protéger du froid, de la chaleur, de la pluie, de l'humidité et du vent, en cas de problème sur le parcours, de blessure, d’attente des secours.

Comment j’utilise ma couverture de survie ?
La couverture de survie possède deux faces, généralement une face dorée et une face argentée.
Quand la surface dorée est à l'extérieur, elle protège du froid (car elle permet de conserver la chaleur de la personne, donc elle ne réchauffe pas d'elle même).
Quand la surface dorée est à l'intérieur, elle protège de la chaleur (par exemple le soleil car le coté "argent" reflète ses rayons).
Pour qu'elle fonctionne bien, la couverture doit envelopper totalement le sujet. En effet, le moindre trou laisse passer le vent à l'intérieur et la couverture est alors inefficace. Une couverture de survie est généralement à usage unique.
Référez-vous au mode d’emploi fourni avec la couverture de survie.

Sifflet

À quoi sert un sifflet ?
Le sifflet vous servira en cas de chute dans un ravin. Vous ne serez qu’à quelques mètres du sentier et personne ne vous verra. Le sifflet a une meilleure portée que la voix. Les coureurs à proximité pourront vous entendre et venir vous secourir. Le sifflet pourra également être utile en cas de brouillard si vous vous perdez.

Bande élastique adhésive permettant de faire un bandage ou un straping (mini 100 cm x 6 cm)

Pour quoi faire ?
Si vous vous blessez sur le parcours, que vous êtes seul, sans couverture réseau, vous devrez vous faire un straping qui vous permettra de rejoindre le poste de secours le + proche par vos propres moyens.

Réserve alimentaire

Il y a des ravitaillements sur le parcours, à quoi sert une réserve alimentaire ?
Nos courses sont des courses en semi autonomie, il n’y a pas de ravitaillement tous les kilomètres donc vous devez être autonome d’un point de ravitaillement à un autre. Vous devez également être autonome en cas de problème, de blessure, avoir de quoi vous redonner de l’énergie le temps que les secours arrivent.

Et je prends quoi ? Quelle quantité ?
Ce qui vous plait, ce que vous avez l’habitude de manger pendant une course. Vous pouvez prendre quelques barres de céréales par exemple. Certains coureurs préfèrent prendre du salé, comme du pain et du fromage.

Si j’ai besoin de consommer ma réserve alimentaire, est-ce que je pourrai reprendre des barres céréales au ravitaillement pour rester en conformité avec le règlement ?
Oui, vous pouvez emporter quelques barres céréales dans votre sac avant de reprendre votre course. Attention à ne pas perdre les emballages sur le parcours ! Conserver bien vos emballages jusqu’au prochain ravitaillement où vous trouverez des poubelles.

De quoi sont composés les ravitaillements ?
2 types de ravitaillements sont proposés :

  • Les ravitaillements en boissons uniquement : eau plate, eau gazeuse, boisson énergétique, Cola, café, thé, soupe aux vermicelles.
  • Les ravitaillements complets : boissons (idem ci-dessus) + barres céréales ou énergétiques, gâteaux sucrés, chocolat, bananes, oranges, raisins secs, pruneaux, biscuits salés, fromage, saucisson, pain.

De plus, un plat chaud est proposé aux Chapieux et à Courmayeur pour l’UTMB®, à Champex pour l’UTMB® et la CCC®, au Cormet de Roselend pour la TDS®.
Le guide de la course et les pages dédiées du site internet identifieront la liste précise des points de ravitaillement.

Veste avec capuche et fabriquée avec une membrane imperméable (minimum conseillé 10 000 Schmerber) et respirante (RET conseillé inférieur à 13) permettant de supporter le mauvais temps en montagne

Que veut dire « Schmerber » et « RET » ?
Le Schmerber est une unité de mesure de l’imperméabilité d’un textile.
L’indice RET (Resistance Evaporative Transfert) mesure la capacité d’un tissu à laisser s’échapper la vapeur d’eau générée par le corps (transpiration). Le RET étant un indice de résistance, plus il est faible plus il indique que le vêtement est respirant.

La fiche technique de ma veste annonce 5 000 Schmerber. Vous conseillez un minimum de 10 000 Schmerber. Est-ce que ma veste peut convenir ?
Théoriquement oui votre veste pourrait être conforme à notre matériel obligatoire. Cependant, en cas de mauvais temps, il nous semble que cette veste ne sera pas suffisante pour supporter une forte pluie ou neige pendant toute la durée de la course.

Est-ce qu’il existe une liste de vestes conformes au règlement ?
Non, car le nombre de veste est trop important.

Pantalon ou collant de course à jambes longues OU combinaison d’un collant et de chaussettes couvrant entièrement la jambe

J’ai l’habitude de courir en short, même par temps pluvieux, est-ce que je suis obligé de prendre quelque chose qui couvre toute la jambe ?
Oui.

Est-ce que la combinaison short-chaussette de compression est accordée ?
Il faut que le genou soit couvert ! Donc vous devez combiner corsaire couvrant le genou + chaussettes couvrant le mollet ou « cycliste » couvrant la cuisse + jambière montant jusqu’au genou.

Seconde couche chaude additionnelle : un vêtement seconde couche chaud à manches longues (coton exclu) d'un poids de 180g au minimum (homme, taille M)
OU la combinaison d'un sous-vêtement chaud à manches longues (première ou seconde couche, coton exclu) d'un poids de 110g au minimum (homme, taille M) et d'une veste coupe-vent* avec une protection déperlante durable (DWR protection)

Je n’ai pas tout compris, vous pouvez m’expliquer ?
Même au mois d’aout, il peut faire froid, vous avez donc besoin d’un vêtement chaud pour courir votre course. Nous vous laissons le choix entre :
Option n°1 : 1 vêtement chaud à manches longues
Option n°2 : 1 vêtement ou sous-vêtement chaud (un peu + léger que l’option n°1) + une petite veste coupe-vent déperlante (résistante à l’eau / water-résistante).
L’option n°1 conviendra à la plupart des coureurs, surtout en cas de mauvais temps. L’option n°2 vous permet d’avoir quelque chose de chaud, plus léger et modulable.

Et concrètement je prends quoi ?
Tout dépend de vos habitudes de course, de votre résistance au froid etc. Profitez de l’hiver pour compléter votre matériel, les sous-vêtements thermiques épais sont bien adaptés.
Option 1 : une micro-polaire, un vêtement thermique
Option 2 : un sous-vêtement thermique, un t-shirt manches longues épais + un coupe-vent (pas de contrainte de schmerber ou RET)

Est-ce que le coupe-vent de ce point du matériel obligatoire peut remplacer la veste avec capuche mentionnée + haut ?
Non et la veste avec capuche ne peut pas remplacer le coupe-vent

Vous dites « d'un poids de 180g au minimum (homme, taille M) », est-ce que je suis obligé de m’habiller en taille M homme ?
Non vous n’êtes pas obligé de vous habiller en taille M homme ! Les 180g annoncés sont un exemple de poids, pour avoir une référence. Si vous faites une taille XS votre vêtement seconde couche sera plus léger et si vous faites du XL, votre vêtement sera plus lourd.

Mon idée est plutôt de partir avec un t-shirt manches longues de 100g et un autre de 140g (les 2 pouvant être superposés si besoin = 240g en taille S), est-ce que cette combinaison est acceptée pour remplacer le vêtement de 180g ?
Oui, cette solution est acceptée.

Casquette ou bandana ou équivalent

Vous devez avoir de quoi vous protéger la tête par temps chaud et ensoleillé.

Bonnet

Si j’ai déjà un bandana, est-ce que je suis obligé de prendre aussi un bonnet ?
Oui, la casquette ou bandana vous servira pour le soleil. Mais en cas de mauvais temps, de neige, de vent, vous devez avoir un bonnet pour vous protéger du froid.

J'ai l'habitude d'utiliser un BUFF®, qui permet d'avoir toutes les utilisations, avec un seul et même équipement. Pouvez-vous donc me dire si un BUFF® seul est envisageable, plutôt que 1 casquette et un bonnet ?
Le bonnet est obligatoire et ne peut pas être remplacé par un BUFF®, sauf si c’est un BUFF® polaire. Dans ce cas, le BUFF® polaire ne peut pas servir aussi de protection pour le soleil.

Gants chauds et imperméables

Les seuls gants imperméables qui existent sont les gros gants de ski, et je ne compte pas courir avec des gants de ski aux mains, comment faire ?
Nous exigeons au minimum des gants déperlants = water-resistant en anglais, et au mieux des gants étanches = waterproof.

Si mes gants sont résistants à l’eau seulement sur le dessus de la main, c’est bon ?
Non, il faut que les gants soit résistant à l'eau sur le dessus et dans la paume, il ne faut pas que la paume soit juste un tissu très fin, vous aurez les mains mouillées, surtout si vous courrez avec des bâtons.

J’ai déjà des gants chauds qui me conviennent pour courir et je ne souhaite pas réinvestir dans une paire de gants, comment faire ?
Vous pouvez combiner un gant chaud et un sur-gant ou sur-moufle étanche (gants de vaisselle type mappa acceptés). Ainsi vous aurez le choix suivant les conditions météo: chauds, étanches, ou les 2. Et cela vous coute la plupart du temps moins cher. Plusieurs articles sont disponibles sur internet.
Profitez de l’hiver pour voir si vous ne trouvez pas votre bonheur au rayon ski de fond par exemple.

Sur-pantalon imperméable

Est-ce que le sur-pantalon peut remplacer le pantalon ou collant de course ?
Non, le sur-pantalon imperméable est à prendre en complément du pantalon ou collant de course.

Si la météo annonce beau temps, est-ce que le sur-pantalon imperméable est obligatoire ?
Oui, le temps change très vite en montagne, et nous savons par expérience que les prévisions météo évoluent. Il faut s’attendre à tout en montagne.

Y-a-t-il des contraintes techniques comme pour la veste à capuche ?
Non vous pouvez prendre ce que vous voulez, du moment que le pantalon est imperméable, c’est la seule exigence.

Et je trouve ca ou ?
Internet propose un grand choix de sur-pantalon imperméables, ou au rayon randonnée de votre magasin de sport. Un sur-pantalon de pluie utilisé pour la moto convient tout à fait.

L'imperméabilité pour le trailrunning
Semelle de trailrunning idéale
La montre GPS
Quel téléphone résistant embarquer pour ma course ?
La protection des yeux
Courir de nuit
Comment protéger votre peau ?