La PTL®

La PTL® (Petite trotte à Léon) est l’une des épreuves proposées dans le cadre de l’UTMB®.
Son concept est original et ses spécificités hors normes la distinguent des autres courses. L'esprit de la PTL® repose sur l'engagement mental, l'esprit d'équipe et d'aventure, ainsi que sur les valeurs sportives et celles de la montagne.

Cette épreuve d'ultra endurance pédestre emmène les concurrents sur un grand tour du Mont-Blanc (300km et 25000m de D+), parcourant des hautes routes, sans balisage au sol, ce qui nécessite un sens de l'orientation sur et hors sentiers. Chaque année le parcours différent permet de découvrir la richesse et la diversité des chemins français, italiens et suisses du massif du Mont-Blanc.
La  PTL® se réalise en équipes de 2 ou 3 indissociables et solidaires, sans classement final. Les équipes évoluent dans un milieu montagnard rude et exigeant un niveau technique, physique et mental certain.

 

Au regard des difficultés inhérentes à cette épreuve, les candidatures sont sélectionnées sur un dossier d'expériences présenté par chaque équipe constituée (voir onglet Inscriptions 2018).

Pour sa 11ème édition, le départ de la PTL® est fixé le lundi 27 août 2017 à 9 heures, depuis la place du Triangle de l'Amitié à Chamonix. Les arrivées seront jugées au même endroit, jusqu'au dimanche 2 setpembre à 16 heures 30, soit un temps maximum imparti de 151:30 heures.

Le parcours proposé autour du Mont-Blanc, omniprésent, et de ses satellites prestigieux est cette année encore innovant et hors du commun. Vous traversera des lieux méconnus, souvent difficilement accessibles et réservant des points de vue époustouflants.

Parcours & Profil
Fiche technique
Passages
Réglement PTL®
Conseils

DOSSIER CONSEILS PTL®

Cliquez sur l'image pour télécharger le dossier.

 

F.A.Q. de la PTL®

Mon équipe est inscrite à la PTL®. En cas de défection d’un des membres, sera-t-il possible de le remplacer ?
Oui, cela sera possible. Le règlement précise que cette opération pourra se faire jusqu’à la date du 31 juillet 2018 (il est toujours possible de nous contacter avant).

Nous avons l’intention de nous faire suivre pas un camping car et de l’utiliser comme abri de repos. Cela sera-t-il possible ?
Non ! Nous avons été confrontés à ce problème lors des précédentes éditions. Cela a provoqué des tensions et nuit à l’esprit et au principe « d’autonomie » mis en avant par la PTL®. En 2018 comme les années précédentes : pas de camping-car suiveur !!!

Nous voulons utiliser les services d’une équipe d’assistance pour notre ravitaillement. Cette équipe pourra t’elle intervenir tout au long du parcours ?
Non ! La PTL® doit se faire en autonomie complète entre les bases vie. Les équipes d’assistance seront tolérées sur les bases-vie à la condition expresse qu’elles ne soient pas « envahissantes ».  L’assistance est strictement interdite en tout autre point du parcours, y compris les refuges, les traversées de village ou de route.

Quand seront disponibles les cartes avec le tracé du parcours ?
Le parcours général est déjà en ligne, il permet de se faire une idée du tracé global. Quant au parcours exact (complet et ses variantes), il ne sera dévoilé qu'à la fin du mois de juillet.

Sous quelle forme seront communiquées les traces GPS du parcours ?
Les traces du parcours seront communiquées sous forme de fichiers GPX. Afin de pouvoir lire correctement notre trace et avoir un rendu précis du parcours, votre appareil doit pouvoir accepter au moins 20 traces d’au moins 5000 points chacune.

Quand seront communiqués les fichiers GPX du parcours ?
Les fichiers définitifs seront communiqués une quinzaine de jours avant le départ.

Quels types de crampons sont nécessaires ?
Cette année, nous avons décidé de rajouter au matériel obligatoire un système antidérapant permettant de progresser en sécurité sur des pentes de neige gelées ou de glace faiblement inclinées. Il faudra donc vous munir de crampons à pointes.
Voici quelques références dont nous avons pu vérifier l'efficacité :
- modèle XTR de Yaktrax®
- modèle Chainsen Light de Snowline
Tout autre système (spirale, crampons de ville...) ne sera pas accepté au contrôle du matériel obligatoire.

Pourquoi une tente abri de bivouac plutôt que des abris individuels ?
La tente abri de bivouac est un élément de sécurité. En cas de problème l’équipe pourra au complet se mettre à l’abri, chacun profitant de la chaleur de l’autre. Notez que de nombreux articles de ce type, peux onéreux et pesant moins de 1 kilogramme, sont à la vente sur le web.

Faudra t’il nous munir de piles de rechange pour notre balise GPS ?
Non ! En cas de batteries faibles l’organisation procédera au changement de votre balise.

Les mêmes sacs d’allègement nous suivront-ils tout le long du parcours ?
Oui, cette année le même sac d'allègement vous suivra sur chaque base vie.

Comment seront organisés les ravitaillements dans les refuges, y aura t'il des tarifs préférentiels, les refuges seront ils ouverts à toute heure ?
L'organisation prend à sa charge le repos et le ravitaillement aux bases vies.
Les refuges déclarés « partenaires PTL® 2018 » seront à même de vous accueillir de jour comme de nuit. Le repos (utilisation des dortoirs) sera pris en charge par l’organisation, ainsi qu'un repas (6 tickets repas par coureur à utiliser dans les refuges partenaires de son choix).
Les autres refuges répartis sur le terrain appliquent chacun leur politique tarifaire.

Nous arrivons à Chamonix en utilisant les transports en commun, ne disposant pas de logement sur place, où pourrons nous déposer nos effets personnels ?
Il suffira de confier vos effets personnels à l'organisation avant le départ, vous les récupérerez au PC Course PTL® à l'arrivée.

Nous désirons faire la reconnaissance du parcours dès le mois de juin, cela sera-t-il possible ?
Dans des conditions d’enneigement normal il ne sera pas possible d’effectuer une reconnaissance complète avant la mi-juillet, voir début août. Dès la mi-juin il devrait être possible de reconnaître les tronçons du parcours ne dépassant pas deux mille mètres. Il sera toujours possible de nous interroger pour savoir ce qui est normalement « faisable ».