Health and good practice

Take care of yourself !

Ultra-endurance requires a very good knowledge of oneself and the desire to push one's limits. But ultra-endurance has an indisputable impact on your body and it is essential to manage one's state of health and listen to one's body to avoid injury or accident. To succeed and a have a good experience of the race on D-day means progressive preparation , requiring the implementation of serious preparation, good management of one's effort and person during the race.

You must, absolutely, avoid self-medication and take advice, if necessary, from a doctor. The UTMB® medical teams are at your side so that your race will be a success and remain a good experience.

Below, we offer you advice in matters of health reflections and the research of our medical teams and experts :

  • Training and race techniques
  • Mental preparation
  • Selection and test of one's equipment
  • Prevention of injuries
  • Diet before and during the race
  • Sleep management
  • Management of one's race and effort
  • Respect the warning signs
  • Post-race recuperation
Auto-medication
La nutrition
Le sommeil

Quelques conseils pour gérer votre sommeil

Les épreuves sportives d’ultra endurance durant plus de 24h imposent aux athlètes une privation de sommeil qui peut engendrer une forte somnolence associée à des troubles cognitifs et moteurs importants. Or, il ne fait aucun doute que le sommeil est fondamental pour la performance cognitive et sportive. Bien que les fonctions du sommeil ne soient pas encore bien comprises, sa relation à la performance est évidente à travers la détérioration des fonctions cognitives sous des conditions de privation de sommeil et l’observation du temps de récupération nécessaire après les courses.

Il n’est pas anodin de partir courir pour deux nuits ce qui sollicite, selon notre point de vue, une stratégie de gestion du sommeil bien différente des ultras d’une seule nuit. Voici donc quelques conseils qui pourront vous être utiles: 

  • Dormir le plus possible les semaines précédent le départ (Batterie remplie à fond)
  • Partir en course avec une stratégie en fonction de la durée prévue et de son expérience.
  • Dormir principalement la nuit et en début d’après midi
  • Prendre des siestes tôt dans la course dès la première nuit
  • Dormir le plus bas possible, au calme
  • Prendre des siestes de 8 à 20 minutes maximum
  • Respecter l’idée de conserver des heures de repas comme à la maison (toute proportion gardée)
  • Eviter de prendre sa voiture pour le retour directement après la course (se faire conduire ou prévoir un temps de récupération avant de s’engager et bien respecter les règles (arrêt au minimum toutes les 2 heures, faire une sieste sur une aire de repos aux premiers signes de somnolence)

 

Retrouver nos études complètes sur le sommeil en cliquant ici.

Addiction