Gesundheit, gleichheit und forschungsprogramme

WIR KÜMMERN UNS UM SIE

Die Gesundheit der Läufer ist für uns eine wichtige Aufgabe. Der UTMB® unternimmt alles, um für die Sicherheit der Läufer zu sorgen und sie medizinisch zu begleiten. Wir bemühen uns seitens der Läufer, um gute Information und vorbeugende Massnahmen im Bereich der Gesundheit.

Von Beginn an – seit 2003 – bemüht sich der UTMB®, die Authentizität des Sportes zu erhalten und sportliche Werte wie Gleichheit und Fair-Play zu wahren. Es wurde also eine Gesundheitspolitik entwickelt, die Vorbeugung, Information und Kontrolle enthält. Wir halten die Läufer zu möglichst grosser Transparenz und Vorbildlichkeit an.

Der UTMB® ist auch ein ausgezeichnetes Forschungsgebiet im Bereich des Ultra-Ausdauersportes. So können, auf Grund der vielen Läufe und zahlreichen Teilnehmer, wissenschaftliche Studien hinsichtlich der Auswirkung der Ultra-Ausdauerläufe auf die Gesundheit durchgeführt werden. Bis heute ist es schon zu zahlreichen Veröffentlichungen auf dem Gebiet Sport, Wissenschaft und Gesundheit gekommen.

Ärztekommission & Gesundheitspolitik
Gesundheits-Startnummern
Les études menées sur l'UTMB® 2016
Selbstmedikation
Schlaf
Etudes sur la fatigue et la récupération
Pathologies en course d'ultra-endurance
Sport et féminité
Ultra endurance et stabilite posturale

Ultra endurance et stabilité posturale

Ultra endurance et stabilité posturale - 2014

Olivier Garcin, Podologue
Alexandre Gély (Mémoire de fin d’étude DIU de posturologie clinique 2015)

Contexte

Lors de l’édition 2011 de l'Ultra-Trail du Mont-Blanc®, une étude a été effectuée sur « Quels sont les paramètres subjectifs ou objectifs qui sont prédictifs d’une performance sur une course d’endurance telle que l'Ultra-Trail du Mont Blanc® ? ». Cette initiative fut motivée par le travail de Guillaume Millet(1) portant sur la fatigue et la récupération de la fonction neuromusculaire lors d’un effort extrême, mettant en évidence une perte de capacité d’effort musculaire, consécutive à l’épreuve, de l’ordre de 39% au niveau du triceps sural et 40% du quadriceps.
Le soléaire, muscle du triceps sural, gère avec les gastrocnémiens, la verticalité de l’axe corporel(2). Sa participation à la régulation du tonus postural en tant que muscle antigravitaire représente 10% de sa contraction maximale lors de la station debout(3).
Selon les conclusions de l’équipe de Guillaume Millet, la fatigue neuromusculaire n’est pas dépendante du niveau de performance, de l’âge ou de l’expérience des sujets.

Objectif de l’étude

Le but de notre étude était d’observer les répercussions de cette fatigabilité sur le tonus postural d’aplomb, par le biais de mesures sur plate-forme stabilométrique.
Avec ces mesures effectuées sur 40 coureurs environ, tout au long de la course (départ, km 40, km 80, km 120, km 160), Alexandre Gély a fait une surprenante découverte : les coureurs présentant une performance posturale optimum au moment du départ ont plus de chance de terminer la course que les coureurs ayant une posture en hyper-contrôle ou en hypo-contrôle.

Afin d’étayer cette théorie, nous serons présents à la sortie de la remise des dossards pour choisir, au hasard, un nombre significatif de coureurs dans le but d’effectuer des enregistrements sur une plate-forme. Ce test ne prendra que quelques minutes. Merci d’avance pour le temps que vous nous consacrerez !

(1) Neuromuscular Consequences of an Extreme Mountain Ultra-Marathon, Guillaume Y. Millet, Katja Tomazin, Samuel Verges, Christopher Vincent, Régis Bonnefoy, Renée-Claude Boisson, Laurent Gergelé, Léonard Féasson, Vincent Martin.
(2) Régulation et dérèglement de la station debout P-M Gagey, B Weber Ed Masson p125
(3) Physiologie de la posture - CoKiNE-Nancy

Etudes Kinesiotaping
Etude sur les addictions
Etude sur les désordres digestifs